Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Consutations - Déinstitutionalisation - Process - Depsychiatricization - Cognitive functioning - CRPD

Consutations - Déinstitutionalisation - Process - Depsychiatricization - Cognitive functioning - CRPD

Deinstitutionalization. For a break with the psychiatricization of cognitive functioning

 

 

 

 

Online regional consultations with persons with disabilities and their representative organizations

For countries in the European Union, Western European countries and other States.

 

 

From isolation, invisibility and segregation into inclusion of persons with disabilities in the community. Identifying and overcoming barriers to the successful process of deinstitutionalization”

 

 

 

Submission of the Statement

 

Submission of the collective statement to the United Nations Committee on the Rights of Persons with Disabilities

 

The posting on my blog of this information about the vast consultations in the world by the Committee on the Rights of Persons with Disabilities on the processes of the DESINSTITUTIONALIZATION of the world of disability coincides with the day of the birth of Nathalie, Thursday, May 21, 1970, pulverized by the psychiatric system at the age of 43 on January 31, 2014 in Aix-en-Provence after long years of deprivation of liberty and "medicinal care", psychotropic drugs, neuroleptics and injections imposed until the last second of her survival, despite the alerts communicated to all the institutional hierarchies concerned.
The collective thinks and acts within the limits of what is possible within the framework of human rights principles and international conventions, in this case the convention on the rights of persons with disabilities, to assert the human identity of persons treated as "mentally ill" by the psychiatric paradigm of another age, which plays with mental processes knowingly amputated from their anthropological and ecological burdens and amplified by the media system. The experience of the confinement of the whole world in order to "protect" itself from covid-19, which was only a confinement amplified by fear and systematically over-dimensioned in pseudo-scientific speculations on fundamental liberties, was a defeat of vision and a crisis of intelligence in the face of the unforeseen and the unexpected.

 



 


 

Title of the contribution

Deinstitutionalization

For a break with the psychiatricization of cognitive functioning


 

It is true that the interpretation and evaluation of the concept of deinstitutionalization in France generate misunderstandings in the scientifist psychiatric circles and in instances of "representations of disability" which, through their disciplinary reductionism of biomedical obedience, they focus on deficiency rather than on interactions. Its articulation to those of depsychiatrization, deprofessionalization and depathologization of cognitive functioning would help to attenuate these misunderstandings by opening up gaps in order to leave the fences of the managerial logics of invisibilization. As a transformative process, it is necessary to put an end to the confinement and expulsion to marginal spaces of people transiting through the psychiatric system and its aftermath failing and in crisis of "mental health" past good practices. If we look closely, it turns out that they generate suffering, abuse, stigmatization and exploitation people systematically broken into "diagnoses" and entrusted to "care and research programs" bantering with the processes, inscribed in the paradigm of research-innovation and “recovery”, dependent on certain structures. These paternalistic programs hinder any individual and collective process of self-consideration, self-determination and the right to be different and not a crumbling object.

The non-subsidized collective, who contributes to the dissemination of declarative and procedural knowledge in solidarity, without personal and professional ambitions, is inspired by the spirit of the principles of Human Rights, the UN CRPD and multiple experiences. He has provided support to families, women and people of other origins fleeing France to escape psychiatric constraints amplified by systemic discrimination. All are simultaneously victims of violent psychiatric practices in the name of care, and of forms of dispossession in the name of protection.  Human intelligence is a dynamic, multiple and complex quality that should not be entrusted exclusively to psychiatry and its technologies in order to "judge" it, its blossoming is nourished in human and ecological interactions and not in confinement and isolation. An Effective support for people under psychiatric restraint and their families held by collective during periods of confinement related to the covid-19 pandemic, which has been oversized in fear to lock humanity into agonizing uncertainties. "Isolate, stay home and distance yourself" are against the nature of the human as relations endowed with meanings. They have also affected people in institutions despite the April 01, 2020 joint statement of the CRPD President and the Special Envoy of the UN.

Lively experiences in the integral support of my companion N. pulverized in 2014 by imposed psychiatric measures and drug treatments in spite of the warnings are not yet obliterated by time.  If we look closely, it turns out that the relations between the psychiatrist and his "patient" are impermeable, but they unconsciously reflect a social and political tension that is grafted onto subjectivities inscribed in the constraints imposed by the institution. They are conditioned by the very relationship to the institution as a system of abstract norms, symptomatic of a given historical sequence of dominant ideas, to which the "patient" is invited by all coercive means to conform, including isolation, deprivation of liberty, of the family, and the legalization of torture practices, soft and hard. No matter what the harmful  consequences on the identity of the patient. They are "justified" without legal and moral basis and against even the reference values of care and protection.


 


 


 

Basic references

 

1). Convention relative aux droits des personnes handicapées. https://www.ohchr.org/fr/professionalinterest/pages/conventionrightspersonswithdisabilities.aspx

2). Online regional consultations with persons with disabilities and their representative organizations:
“From isolation, invisibility and segregation into inclusion of persons with disabilities in the community
”. Identifying and overcoming barriers to the successful process of deinstitutionalization”. https://www.ohchr.org/en/hrbodies/crpd/pages/crpdindex.aspx

3). Rapport initial du gouvernement français. https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2016/10/rapport_du_gouvernement_en_application_de_la_convention_internationale_de_lonu_sur_les_droits_des_personnes_handicapees_.pdf

4). Rapport de la Contrôleur Générale des Lieux de Privation de Liberté. (2016). Isolement et contention dans les établissements de santé mentale. http://www.cglpl.fr/wp-content/uploads/2016/07/CGLPL_Rapport-isolement-et-contention_Dalloz.pdf

5). Rapport de visite de la CGLPL (2020) : 6 au 17 janvier 2020 – Première visite Assistance publique-Hôpitaux de Marseille(Bouches-du-Rhône). https://www.cglpl.fr/wp-content/uploads/2021/02/Rapport-de-visite-du-p%C3%B4le-de-psychiatrie-de-lassistance-publique-des-h%C3%B4pitaux-de-Marseille-Bouches-du-Rh%C3%B4ne.pdf

6). Rapport de visite de la CGLPL du centre hospitalier Montperrin à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). (2019). https://www.cglpl.fr/2020/rapport-de-visite-du-centre-hospitalier-montperrin-a-aix-en-provence-bouches-du-rhone/

7). Déclaration conjointe : les personnes handicapées et le COVID-19 par le Président du Comité des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées, au nom du Comité des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées et l’Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur le handicap et l’accessibilité.(2020). https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=25765&LangID=E&fbclid=IwAR1LvLIOmb6Q92VBhLkxCJyldpNUX3uCYeWXSg9wh-aRLnuRtrRxWj4B7lA

8). Colette Shade. (2021). The Problem With Mental Health Awareness. https://www.thenation.com/authors/colette-shade/

9). Michel Crozier. (1995). La crise de l'intelligence. InterEditions.

 

***************

 

Version en langue française

 

Consultations régionales en ligne avec des personnes handicapées et leurs organisations représentatives

 

Pour les pays de l'Union européenne, les pays d'Europe occidentale et les autres États.

 

"De l'isolement, de l'invisibilité et de la ségrégation à l'inclusion des personnes handicapées dans la communauté. Identifier et surmonter les obstacles au succès du processus de désinstitutionnalisation."

 

 

Soumission de la déclaration du collectif au Comité des Droits des Personnes Handicapées des Nations-Unies

La mise en ligne sur mon blog de ces informations concernant des vastes consultations dans le monde par le Comité des Droits des personnes handicapées sur les processus de la DESINSTITUIONNALISATION du monde de handicap coïncide avec le jour de la naissance de Nathalie, jeudi 21 mai 1970, pulvérisée par le système psychiatrique à l'âge de 43 ans le 31 janvier 2014 à Aix-en-Provence après de longues années de privation de liberté et des «soins médicamenteux», psychotropes, neuroleptiques et des injections imposés jusqu'à la dernière seconde de sa survie, en dépit des alertes communiquées à toutes les hiérarchies institutionnelles concernées.

Le collectif pense et agit dans les limites du possible dans le cadre des principes des droits de l'homme et les conventions internationales, en l’occurrence la convention relative des droits des personnes handicapées pour faire valoir l'identité humaine des personnes traitées de "maladie mentale" par le paradigme psychiatrique d'un autre âge qui badine avec les processus mentaux sciemment amputés de leurs pesanteurs anthropologique et écologiques et amplifiées par le système médiatique. L'expérience du confinement du monde entier pour se « protéger » du covid-19 qui n'était qu'un enferment amplifié par la peur et systématiquement surdimensionné dans des spéculations pseudo-scientifique sur les libertés fondamentales a été une défaite de la vision et une crise de l'intelligence face aux imprévus et aux inattendus.   

 

 

 

Titre de la contribution

 

Désinstitutionnalisation

Pour une rupture avec la psychiatrisation du fonctionnement cognitif

 

 

 

Certes, l'interprétation et l’évaluation du concept de désinstitutionnalisation en France génèrent des malentendus dans le milieu psychiatrique scientiste et des instances de «représentations du handicap», qui par leur réductionnisme disciplinaire d’obédience biomédicale, mettent l’accent plutôt sur la déficience que sur les interactions. Son articulation à ceux de la dépsychiatrisation, déprofessionnalisation et dépathologisation du fonctionnement cognitif aiderait à atténuer ces malentendus en ouvrant des brèches pour quitter les logiques gestionnaires d’invisibilisation. En tant que processus transformateur, elle s'impose pour mettre fin à l'enfermement et l'expulsion aux espaces marginaux des personnes transitant par le système psychiatrique et ses suites défaillantes et en crise de la «santé mentale» passée de bonnes pratiques. A regarder de près, il se trouve qu'ils sont  générateurs des souffrances, des maltraitances, de stigmatisation et de l'exploitation des personnes systématiquement brisées dans des «diagnostics» et confiées à des «programmes de soins et de recherches» badinant avec les processus, inscrits dans le paradigme de recherche-innovation et «rétablissement», dépendants  de certaines structures. Ces programmes paternalistes entravent tout processus individuel et collectif d'auto-considération, d'auto-détermination et le droit d’être différent et non un objet en miettes.

Le collectif non subventionné contribue à diffuser des connaissances déclaratives et procédurales solidaires, sans ambitions personnelles et professionnelles, s'inspire de l'esprit des principes des Droits de l'Homme, de la CDPH-ONU et des expériences multiples. Il a apporté son soutien à des familles, des femmes et des personnes d'origine ailleurs fuyant la France pour échapper aux contraintes psychiatriques amplifiées par des discriminations systémiques. Beaucoup sont simultanément victimes des pratiques psychiatriques violentes au nom des «soins» et des formes de dépossession au nom de la «protection». L’intelligence humaine est une qualité dynamique, multiple et complexe à ne pas la confier exclusivement à la psychiatrie et ses technologies pour la «juger», son épanouissement se nourrit des interactions humaines et écologiques et non de l’enfermement et l’isolement. Un accompagnement efficace des personnes sous contraintes psychiatriques et leurs proches tenu par le collectif pendant des périodes du confinement liées à la pandémie du covid-19 surdimensionnée dans la peur pour enfermer l’humanité dans des incertitudes angoissantes. «S’isoler, restez chez vous et se distancier» sont contre la nature de l’humain en tant que relations dotées de significations. Elles ont également affecté des personnes placées dans des institutions en dépit de la déclaration conjointe du 01 avril 2020 du président du CDPH et l’Envoyée spéciale des N.U.

Des expériences vivantes dans le soutien intégral de ma compagne N. pulvérisée en 2014 par des mesures et traitements psychiatrique médicamenteux imposés en dépit des alertes ne sont pas encore oblitérées par le temps. A regarder de près, il se trouve que dans des relations entre le psychiatre et son «patient», sont imperméables, elles reflètent inconsciemment une tension sociale et politique qui se greffe dans des subjectivités inscrites dans des contraintes imposées par l’institution. Elles sont conditionnées par le rapport même à l'institution en tant que système de normes abstraites, symptomatiques d’une séquence historique donnée aux idées dominantes, auxquelles le «patient» est invité par tous les moyens coercitifs à se conformer, y compris la mise en isolement, la privation de liberté, de la famille, et la légalisation des pratiques des tortures, soft et hard. Peu importe les conséquences nuisibles sur l'identité du patient. Elles sont «justifiées» sans fondement juridique et moral et contre même les valeurs de référence de soins et de protection.

 

Références basiques

 

1. Convention relative aux droits des personnes handicapées.

https://www.ohchr.org/fr/professionalinterest/pages/conventionrightspersonswithdisabilities.aspx

2). Online regional consultations with persons with disabilities and their representative   organizations:

“From isolation, invisibility and segregation into inclusion of persons with disabilities in the community”. Identifying and overcoming barriers to the successful process of deinstitutionalization”. https://www.ohchr.org/en/hrbodies/crpd/pages/crpdindex.aspx

3). Rapport initial du gouvernement français.

 https://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2016/10/rapport_du_gouvernement_en_application_de_la_convention_internationale_de_lonu_sur_les_droits_des_personnes_handicapees_.pdf

4). Rapport de la Contrôleur Générale des Lieux de Privation de Liberté. (2016). Isolement et contention dans les établissements de santé mentale. http://www.cglpl.fr/wp-content/uploads/2016/07/CGLPL_Rapport-isolement-et-contention_Dalloz.pdf

5). Rapport de visite de la CGLPL (2020) : 6 au 17 janvier 2020 – Première visite Assistance publique-Hôpitaux de Marseille(Bouches-du-Rhône). https://www.cglpl.fr/wp-content/uploads/2021/02/Rapport-de-visite-du-p%C3%B4le-de-psychiatrie-de-lassistance-publique-des-h%C3%B4pitaux-de-Marseille-Bouches-du-Rh%C3%B4ne.pdf

 

6). Rapport de visite de la CGLPL du centre hospitalier Montperrin à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). (2019). https://www.cglpl.fr/2020/rapport-de-visite-du-centre-hospitalier-montperrin-a-aix-en-provence-bouches-du-rhone/

7). Déclaration conjointe : les personnes handicapées et le COVID-19 par le Président du Comité des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées, au nom du Comité des Nations Unies pour les droits des personnes handicapées et l’Envoyée spéciale du Secrétaire général des Nations Unies sur le handicap et l’accessibilité.(2020).

https://www.ohchr.org/EN/NewsEvents/Pages/DisplayNews.aspx?NewsID=25765&LangID=E&fbclid=IwAR1LvLIOmb6Q92VBhLkxCJyldpNUX3uCYeWXSg9wh-aRLnuRtrRxWj4B7lA

8). Colette Shade. (2021). The Problem With Mental Health Awareness.

 https://www.thenation.com/authors/colette-shade/

9). Michel Crozier. (1995). La crise de l'intelligence. InterEditions.

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :